SAINT GILDAS DE RHUYSblason_saint-gildas-de-rhuys-56214

 

    

 

 

     

 

 

     Saint Gildas de Rhuys est une commune du Morbihan (56) située sur la Presqu'île de Rhuys côté océan. Le nom de la ville en breton est Lokentaz, Locqueltas ou encore Sant-weltaz. La commune est peuplée de 1601 habitants.

Un peu d'histoire:

     Saint Gildas de Rhuys était occupé par les vénétes (peuplade celte) avant l'arrivée des romains. Ces derniers établissent par la suite un camp à l'emplacement de la future abbaye. Celle-ci fut fondée en 536 par St-Gildas un moine celte, nommé Gweltas (490-570), venu d'outre manche. Waroch, le premier comte de Vannes, lui offre de s'installer sur le site de l'ancien camp romain. Gweltas devint alors le premier abbé de St Gildas ou il y sera enterré. L'abbaye dans son histoire connut des hauts et des bas, tombée deux fois en ruines (reconstruite en 1008 et 1649), puis revendue comme bien national en 1789. Saint Gildas de Rhuys est alors édifié en commune en 1790, et changea de nom pendant quelques années se nommant Abélard (voir plus bas). En 1824, la fondatrice des Soeurs de la charité de St Louis rachète l'abbaye et y ouvre une école, un orphelinat puis pour les financer ouvre l'établissement aux touristes qui y viennent pour les bains de mers. C'est le début de St Gildas comme lieu de villégiature.

   Aujourd'hui St Gildas de Rhuys attire de nombreux touristes plus de 22 000 personnes y habitent en été, et également des retraités (45% de la population) qui profite du calme et du charme de la commune en hiver.

 Quelques lieux à visiter:

L'abbaye

    Comment ne pas commencer par le monument phare de Saint Gildas de Rhuys. L'Abbaye est donc fondée sur l'emplacement derue abelard l'ancien camp romain en 536 par le moine Gweltas. Elle a été ensuite détruite par les invasions normandes, et à la demande du Duc de Bretagne, Geoffroy 1er, reconstruite en pierres, de 1008 à 1032 année ou elle fut bénite et consacrée par Judicaël évêque de Vannes. L'abbaye reçut aussi de prestigieux visiteurs dont Abélard, célèbre philosophe et théologien, connut aussi pour sa sulfureuse relation avec la jeune et belle Héloïse. Abélard fut élu abbé de Rhuys en 1125, alors que l'abbaye connut une période de décadence, il veut en restaurer une forme de vie religieuse plus conforme à la règle de St Benoît. Mais les moines s'opposent à ces tentatives et Abélard doit fuir en 1132. A la fin du XVIIème siècle, aprés une nouvelle fois retombée en ruine, les moines de la congrégation de St Maur restaurent le choeur roman de l'église et reconstruisent la nef. Aujourd'hui, l'abbaye est occupé par les soeurs qui peuvent vous accueillir pour des séjours individuels, des groupes, des formations, ou bien des retraites spirituels.

ab1 

Vous pourrez y observer:

Dans le déambulatoire éclairé de vitraux modernes, derrière le maîte-autel repose le fondateur de l'abbaye, St Gildas, sous une pierre tombale. on y trouve également d'autres pierres tombales, de St Goustan (XIème), du moine Félix et celles des enfants de la maison de Bretagne (XIIIème et XIVème) morts en bas âge au château de Suscinio (résidence d'été des Ducs de Bretagne) - Photo ci-dessous à gauche pierre tombale de Jeanne de Bretagne fille de Jean IV de Bretagne décédée à l'age de un an en 1388.

 

Jeanne de Bretagne St gildas de rhuys                                                                                        reliquaire st gildas de rhuys

 

Dans le mur de la chapelle centrale, trois bas-relief représentent un ours, un bûcheron avec sa hâche et deux chevaliers qui s'affrontent.

L'abbatiale présente une riche série de 32 chapiteaux romans, les sculptures présentent des décors géométriques originaux, rappelant les gravures des monuments mégalithiques.

La nef et la tour-porche carrée ont été reconstruites entre 1699 et 1705 par l'architecte vannetais Olivier Delourne.

La sacristie abrite l'un des trésors d'orfèverie religieuse les plus prestigieux de la Bretagne (photo en haut à droite), la collection comporte entre outre:

- Les reliquaires (bras, genou et jambe) de St Gildas (XVème) en argent rehaussé d'or

- Une splendide croix en vermeil ornée d'émeraude (XVIIème)

- Des châsses (XIVème et XVIIIème siècles)

- Un calice en or

- Une mitre en soie brodée d'or (XVIème.).

 

Croix du Grand Mont                                                                Statue de Saint Gildas se trouvant sur la côte

 

croix du grand mont                              statue de st gildas

 

 

Croix de justice

 

     En avril 1503, le Duchesse Anne de Bretagne permit à l'abbaye de Rhuys d'élever un troisième pilier de sa juridiction. La même année, les religieux firent dresser au Hézo un pilier signe de haute justice. Par un privilège, commun à cette époque, l'abbaye de Saint gildas de Rhuys avait droit de rendre la justice sur ses terres ou fiefs qui dépendaient d'elle. Ce droit portait aussi le nom de juridiction. On distinguait alors trois sortes de justice: haute, moyenne et basse. La haute justice était celle qui pouvait condamner à la peine capitale. La moyenne justice avait droit de juger les actions de tutelle et des injures dont l'amende n'exédait pas 60 Sols. La basse justice connaissait des droits dus au Seigneur, du dégât causé par les animaux et des délits ne pouvant excéder 7 Sols 6 Deniers. Les religieux ne rendaient pas eux-mêmes les sentences, mais ils députaient à cet effet des laïques qu'on appelait "Officier de la juriction de l'abbaye". Le symbole de cette juridiction se dressait devant le chef lieu de chaque seigneurie ayant droit de justice. C'était un pilier de pierre. Il y avait autant de piliers que de justices exercées par la juridiction. Celui de haute justice était un gibet où l'on accrochait ordinairement les cadavres des suppliciés "jusqu'à qu'ils fussent dévorés par les oiseaux de proies ou qu'ils tombassent en putréfication", c'est ce pilier de haute justice que la Duchesse Anne accorde à l'abbaye de Saint Gildas de Rhuys. 

Texte de Jean claude Peron

La croix de justice se trouve à proximité des chemins du Fourchêne et de Keroman.

Croix de justice st gildas bretagnesite

 

Fontaine rue Prat ar Mener

fontaine st gildas bretagnesite     

 

     La légende voudrait que Connomore, roi de Bretagne vers le VIè ne voulait pas de descendance mâle et chaque fois que son épouse était enceinte, il lui coupait la tête. L'une d'elle, Triphine, se doutant de ce qui l'attendait alors qu'elle alla bientôt accoucher ne put échapper à son époux qui lui tranche la tête. Mais Saint Gildas qui passait par là, la lui remit en place!! et elle se cacha après son accouchement avec son bébé, témeur, qu'elle alimenta en eau depuis cette fontaine. 

   

 

 

Rues du village

rue st gildas               rue st gildas 2

 

 

Tour de prison

 

Tour de Prison st gildas de Rhuys

 

 

port aux moines

Port aux Moines

    

     L'ancien port se trouvait dans un abri naturel utilisé par les moines de l'abbaye, et le nouveau englobe l'ancien. il a été inauguré en 1965, et sa capacité est de 125 bâteaux.

  

                 (A doite, photo de l'ancien port naturel, entouré du nouveau)  

 

 

 

 

 

 

 

 

La plage du Goh velin

govh1

    Plage du Goh velin en hiver ci-dessus avec son lot de goëmons qui fait polémique dans la commune, mais bon la nature est dans son droit...Son nom en français signifie "vieux moulin" car dans le passé il y avait un moulin au dessus de la plage. Photo ci-dessous, la plage au mois de juin.

plage goh velin

 

 

 

Plage du Goh Velin (photo prise côté ouest en septembre)                                      Plage du Kerver envahie de goëmons ce jour là (la commune d'Arzon se trouve dans le prolongement)

 

 

plage gohvelin st gils bretagnesite        plage Kerver st gildas bretagnesite

 

Plage de Port-Maria                                                                          Une crique proche du grand Mont

plage de port maria

                   crique st gildas

 

Etang de Kerpont

 kerpont1

                                                                               Etang abritant, hérons, canards, et autres gibiers d'eaux

Powered by Spearhead Software Labs Joomla Facebook Like Button

Voir Sources