LOCMINE

blason locmin

 

 

 

     Locminé se situe dans le département du Morbihan (56) à 29 km au Nord de Vannes. La commune est entourée de celles de Moréac, Bignan, Moustoir-Ac et Plumelin. Locminé est peuplée d'environ 4300 habitants. Ils se nomment les locminoises et locminois.

 

au pont du chat locmine bretagnesite

 

 

Un peu d'histoire:

     Au VIè, Saint Colomban, futur abbé de Luxeuil fondait un monastère sur le territoire. Un siècle plus tard, des disciples de Saint Gildas de Rhuys érigèrent l'abbaye de Saint-Sauveur dit abbaye de Moréac. Le nom de Loc Menech fut donné à cet emplacement, ce nom breton désigne (le lieu des moines). Du XIè au XIVè, plusieurs petits monastères prennaient le préfixe de Loc d'où aojourd'hui le nombre important de nom de villes ou villages en Bretagne commençant par Loch ou Loc. Le nom actuel de Locminé était institué au XVIè. Mais revenons à des temps plus ancien, suite à la visite de Louis le Débonnaire en 818, les moines de Locminé suivirent la règle de Benoît ou l'office divin prenait une place importante mais pas exagérément lourd, notamment elle ne comporte pas de pénitences extraordinaires comme la règle de Saint Colomban. L'abbaye est attaquée et détruite par les normands vers 920. En 1008, Félix, moine de Fleury reconstruit l'abbaye de Saint Gildas de Rhuys et celle de Saint-Sauveur sous ordre du Duc Geofroy 1er. Après le devoir accompli, Félix s'installait à Saint Gildas de Rhuys et conservait celle de Locminé comme simple prieuré, elle le restera jusqu'en 1791. Durant le XIè, de nombreuses maisons s'édifièrent autour de l'abbaye et formèrent un bourg d'où la nécessité (vu la croissance démographique) d'ériger Locminé en paroisse au détriment de Moréac et de Plumelin qui se partegaient jusque là tout le territoire. Quelques siècles plus tard, François Ier rendait visite à la paroisse en septembre 1518. D'octobre 1633 à janvier 1634, la peste ravageait le territoire et Locminé perdit un sixième de la population. Au XVIIIè, la majorité de la population était composée de paysans cultivateurs et d'artisants. Au début de la révolution française, Locminé était devenu une commune dont le territoire de Moustoir-Ac fut séparée. La chouannerie fut importante aux alentours de Locminé d'où l'installation d'une garnison républicaine dans le commune. Lors de la seconde guerre mondiale, Locminé et ses environs connurent de nombreux actes de résistance. En 1944, voulant "nettoyer Locminé" aprés l'attaque du maquis de Saint Marcel, les allemands transportèrent une cinquantaine de prisonniers de Vannes au fort de Penthièvre à Saint Pierre Quiberon, ces derniers furent malheureusement exécutés, dont 25 d'entre eux étaient originaires de Locminé. Lors de son histoire, Locminé a toujours eu un commerce d'une grande vitalité du aussi à son emplacement entre deux importants axes (Vannes-Saint Brieuc et Lorient-Rennes). Depuis les années 60, Locminé s'est industrialisé dans les secteurs du bâtiment et de l'agroalimentaire, le commune a toujours été le pays des marchands de bestiaux qui devaient portés sûrement à l'époque de la maillette sous leurs souliers :-)( référence à la chanson populaire "les gars de Locminé").

 

Etang du bois d amour bretagnesite

 

 

Quelques lieux à visiter:

 

L'église Saint Sauveur:

 

     Cette église originale date de 1976, elle est l'oeuvre de l'architecte nantais Maurice thomas. Aujourd'hui, il n'existe plus aucune trace de l'église paroissal du VIIè ainsi que de l'église du XIè. Un autre bâtiment a été édifié au XVIIè, peut être au même emplacement que ces deux dernières. L'édifice du XVIIè a été restauré maintes fois dont en 1924 et 1925. Une nouvelle restauration devait avoir lieu dans les années soixante dix mais vu l'ampleur et le coût des travaux, l'abbé Landrin, député maire de l'époque, décidait après différents examens, la démolition de celle-ci et de la remplacer par une nouvelle. Toutefois, les façades Nord et Sud de l'église du XVIIè furent conservées, d'où l'originalté du bâtiment actuel qui note un beau mariage entre la modernité et l'ancien. Dans l'actuelle église, se trouve le vitrail de Saint Colomban qui ornait l'ancienne.

 

Eglise saint Sauveur        eglise saint sauveur cote locmine bretagnesite

 

 

La chapelle Notre Dame Du Plasquer:

 

chapelle saint colomban locmine bretagnesite     

 

 

 

   La chapelle date du XVIè, elle est située au centre ville, à l'emplacement d'un ancien lieu de prière. Pendant la révolution, elle a été utilisée comme dépôt matériel ainsi que de temple décadaire, c'est à dire une sorte de culte républicain instaurée aprés l'abolition de la réligion catholique. La chapelle a échappée à la destruction au début du XXè.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L'ancien prébystère:

 

ancien prebystere locmine bretagnesite

   

 

 

 

     Le bâtiment date du XVIIIè, il est situé au Sud Est de l'église actuel. La date de 1760 est gravée sur la façade. Il ne s'agit pas du prébystère primitif dont on ne sait ou était l'emplacement. Cette bâtisse fut une des plus belles de la ville, et le maire en 1807 installa le curé et une école dans ce bâtiment, d'où le nom d'ancien prébystere.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Vestiges de l'ossuaire:

 

ossuaire locmine bretagnesite

 

 

 

 

     Attenant à l'ancienne église, elles furent démontées lors de la destruction de cette dernière. Ce n'est qu'en 1988 qu'elles ont été réinstallées dans le cimetière de Locminé.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

facade centre Locmine bretagnesite

 

Le calvaire de la Vrai Croix

 

     Cette magnifique croix celtique a été érigée au XXè en lieu et place d'une ancienne chapelle portant le même nom. Cette chapelle a été construite au XVIIè et détruite en 1937.

Croix celtique locmine bretagnesite

 

 

Calvaire du Pont du Chat:

 

 

 

calvaire du pont du chat locmine bretagnesite

 

 

 

      Ce calvaire date du XVIè, elle servait de borne. Les personne se rendant de Locminé à  se savait sur le bon chemin en voyant ce calvaire. Sur le calvaire, nous pouvons apercevoir l'inscription "Spes Unica" qui signifie unique espérance"

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les deux calvaires dits du petit prêtre:

 

     Les deux calvaires se trouvent sur la route de Baud. Elles datent de 1799, elle ont été érigés en mémoire d'un jeune prêtre nommé Jean-Marie Le Dastumer assassiné durant la révolution française.

 

calvaires du petit pretre locmine bretagnesite

 

 

La fontaine Saint Colomban:

 

     La fontaine se trouve au centre ville sur la place Joseph-Richard. Le monument date de 1631, il est aussi nommé "Fetan guen" en breton, c'est à dire fontaine blanche. La fontaine abrite une statue de Saint Colomban. Saint Colomban ou Colomban de Luxeuil est né en Irlande à Nevan en 540. Il a débarqué prés de Saint Malo en 570, par la suite, il fonda un monastère à Locminé, puis il partit évangilisé les populations campagnardes de la Gaule, d'Allemagne, Helvetie et Italie en manque de repère après les troubles survenus par les différentes invasions. Dans ces nombreuses pélégrinations, Saint Colomban instaure dans chaque monastère les règles de Saint Colomban qui sont assez strictes. Saint Colomban est le patron de Locminé et le vatican l'a également intronisé comme le Saint patron des motocyclistes. Il mourut en Italie à Bobio en 615.

 

fontaine saint colomban

 

La fontaine du square Placide-Kerrand:

 

Fontaine Locmine bretagnesite   

 

 

   

  La fontaine est située à l'entrée Sud de la commune. Elle date du XIXè. La fontaine est érigée à l'emplacement d'une ancienne chapelle qui datait du XVIIé.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Atelier Jean:

 

Atelier jan locmine

 

 

 

 


     C'est de cet atelier qu'étaient fabriquées toutes les écluses lors de la construction du canal de Nantes à Brest dans la premi
ère moitié du XIXè. Elles étaient ensuite acheminées en charette jusqu'a leur destination.

 

 

 

 

 

 

La butte de Guistinis ou Quistinic:

 

     La butte se situe au Sud de Locminé à la limite de la commune de Moustoir-Ac. Au moyen-âge, elle faisait office de butte féodal, mais tous les vestiges ont aujourd'hui disparu. De nos jours, elle permet aux habitants de Locminé de s'adooner aux joies de la randonnée et du VTT.

 

guistinc locmine bretagnesite          butte de guistinc locmine bretagnesite