Locmariaquerblason locmariquer

   

    Locmariaquer est une commune située au sud ouest du golfe du Morbihan. Les communes limitrophes sont Crac'h et Saint Philibert. Son nom vient du breton, loc (ermitage, monastère, lieu consacré à), maria (Marie) donc monastère dédié à Marie, puis Kaer (en vieux breton, ville ou lieu fortifié) fut rajouté lors de la disparition de la paroisse originelle au profit d'un territoire plus vaste. Locmariaquer compte environ 1700 habitants, ils sont nommés les locmariaquéroises et locmariaquérois.

 

 

locmariaquer bourg bretagnesite

 

Un peu d'histoire:

 

    L'activité du territoire au néolithique fut important, de nombreux et magnifiques mégalithes en témoignent (voir photos plus bas). Durant l'époque vénète, un établissement y a été créé ainsi q'un port de commerce important. La conquête romaine vers -50 av JC n'affaiblira pas le développement de la cité, puisque des vestiges imposants ont été découvert comme des ruines d'un amphithéatre de plus de 5000 places!! (cimetière actuel), d'un temple, therme, des villas..., la ville se serait peut être appelé "Vindana Portus". Après la chute de Rome, ce sont les bretons qui investissent les lieux, marquant la région par leur culture et leur langue. Vers 854, le roi breton Erispoé fait don du territoire à l'abbaye de Redon. L'invasion normande ravage le pays à partir de 919. Au début du XIè siècle, la paroisse s'enrichit grâce aux dons de la seigneurie des Kaër à l'abbaye, c'est aussi à cette époque que les moines de Quimperlé vouent le lieu à Marie, lui donnant le nom breton de "Locmaria". Le territoire appartenant à la seigneurie de Kaër, Locmaria se transforma alors en locmaria Kaër. En 1548, Locmariaquer est détruit par une flotte anglaise comprenant 24 vaisseaux et 12 frégates. Après avoir pillé Hoedic et houat, les anglais attaquaient le bourg et emportaient tout ce qu'ils trouvaient de mieux tout en brûlant la majeure partie des maisons. Il n'y eut qu'un navire français qui se présenta devant cette flotte, il lutta avec acharnement avant d'être pris. Puis viennent les rochelais qu'une milice de plus de 3500 habitants refoulent à la mer. En 1665, il fut un moment question d'établir à Locmariaquer les chantiers de la compagnie des Indes, mais Colbert (Ministre de Louis XIV) donna la préférence à Port Louis et à sa rade dont les courants sont moins violents que ceux du golfe du Morbihan. Les anglais débarquent à nouveau vers 1761 durant la guerre de sept ans et y restent deux années. Locmariaquer est érigé en commune en 1790, elle englobait autrefois Saint-Philibert qui s'en détache au XIXè siècle. Les activités comme la pêche ou transports de marchandises contribuèrent à la richesse de la commune au XIXè, des centaines de navires alors profitèrent de l'anse abritée pour faire relâche avant de remonter les rivières d'Auray et de Vannes. Aujourd'hui Locmariaquer vit paisiblement en hiver et connait un afflux important de touristes l'été, de nombreux chemins de randonnées vous permettent de visiter cette très jolie commune.

 

    Pratiquement tout le littoral morbihannais est jalonné de monuments mégalitiques dressés lors de la période néolithique (-5000 à -2000 av JC), comme à Carnac, Gavrinis, Arzon... Locmariaquer dispose d'un nombre important de ces bâtisses préhistoriques dont notamment le monumental menhir brisé (photo ci-dessous à gauche), sa taille à l'origine fut de 20m30 et pesait environ 350 tonnes. A proximité se trouve la table des marchands (photo ci-dessous à gauche), elle est constituée d'une chambre funéraire ainsi que d'une stèle décorée haute de 2 mètres, et le tumulus d'Er Grah, ou a été mis à jour des traces de foyers, de poteries. Cet ensemble fut à l'origine agrémenté de 18 autres dolmens démantelés curieusement peu aprés leur érection et réutilisés par la suite dans la construction d'autres dolmens et tumulus des environs. Ces trois monuments sont visibles sur le site des mégalithes situé à proximité du bourg, un musée ouvert à l'année vous explique l'histoire de ces incroyables bâtisseurs. Toutes ces constructions ont été classées monuments historiques en 1889.

 

 grand menhir brise locmariaquer bretagnesite      cairn table des marchands bretagnesite

 

Voici d'autres remarquables monuments néolithiques

 Le Mané Rethual

 

dolmen mane retual locmariaquer bretagnesite

 

 

 

    Il est situé à proximité du site mégalithique. C'est une allée couverte menant à une vaste chambre. La dalle surplombant le batiment vient d'une construction antérieure, peut être celle du démantelement des dolmens expliqué dans le paragraphe ci-dessus.

 

 

 

 

 

non loin de la, vous trouverez le Mané Lud,

 

mane lud locmariaquer bretagnesite

 

 

    C'est un vaste ensemble constitué d'une tombe à couloir. L'originalité est qu'une habitation cotoie le monument.

 

 

 

 

 

 

 

    En descendant plus au sud, s'érige le dolmen des pierres plates, il est constitué de deux chambes reliées par une allée coudée ou en équerre. Les parois sont couvertes de nombreuses gravures. Ce monument est un des plus récents de l'époque néolithique.

 

les pierres plates locmariaquer bretagnesite

 

    er hourel locmariaquer bretagnesite

 

    Plus à l'ouest, à la pointe de er Hourel, se trouve un monument homonyme. Il est composé de vestiges d'une tombe à couloir, de trois pierres verticales et d'une dalle de couverture effondrée. La position sur la grève est trompeuse, le niveau de la mer à cette époque était située six mètres plus bas qu'aujourd'hui et donc le rivage éloigné de plusieurs centaines de mètres. Ces bâtisses étaient donc construites sur des hauteurs. Er Hourel, par sa position et sa forme peut être comparé au dolmen de Pen Liosse situé sur l'île d'Arz.

 

 

 

 

Quelques lieux à visiter:

 L'église Notre-Dame de Kerdro

 

Elle fut édifiée entre 1082 et 1120 par les moines de Quimperlé, elle a été modifiée au XVIIè et XVIIIè. Du bâtiment originel, il reste le carré du transept et le choeur, les deux ont été inscrits aux monuments historiques en 1925. Les vitraux actuels datent de 1960.

 

 eglise notre dame locmariaquer bretagnesite          eglise saint anne cote locmariaquer bretagnesite

 

Chapelle Saint Michel

chapelle saint Michel   

 

 

    Elle se situe non loin de l'église de Notre-Dame. La chapelle a été construite par M.Robien, baron de Kaër en 1749. Celui-ci acquit l'ancienne chapelle bâtie ègalement au même endroit qu'un ancien temple gallo-romain dédié à Teutatis. L'autel et le retable de la chapelle date du XVIIIè. La chapelle accueille régulièrement des expositions d'artistes.

 

 

 

 

 

 

 

Chapelle saint Pierre

 

    La chapelle date de 1172 et a été remaniée en 1925 et 1975. Elle aurait été construite à l'origine pour le repos des âmes naufragés, nombreux à cette époque. Elle se trouve au sud ouest de la commune au petit village de Saint Pierre Loperec.

 

chapelle saint pierre locmariaquer bretagnesite

 

 

Chapelle du Moustoirchapelle du moustoir locmariaquer bretagnesite

 

   

    Celle-ci est plus récente, sa date de construction est 1883, elle a été restaurée en 1925 et 1987. La chapelle est située au nord est de la commune au bord de la rivière d'Auray. Elle est dédiée à saint Gildas. La chapelle abrite la sépulture du Père Claude Philippe, prêtre réfractaire décédé en 1797.

 

 

Croix des fleurs

 

croix des fleurs locmariaquer bretagnesite   

 

 

    Elle est située au sud du bourg. La croix a été erigée au XVIIè. A priori, une procession pour la bénédiction des semences s'arrêtait au pied de cette croix. Chaque ferme apportait alors une partie du grain à semer qui après bénédiction était mélangé à l'ensemble des semences. Cela donnait l'assurance d'une récolte future abondante.

 

 

 

 

 

 

 

 

Port Navalo vu de Locmariaquer

 

port navalo locmariaquer bretagnesite

 

Statue de la Vierge , Notre-Dame de Kerdro

    La statue a été érigée sur les rochers à la pointe de Kerpenhir en 1962. Celle-ci a été scupltée dans le granit par Jules-charles Le bozec dés 1946 mais a séjourné auparavant pendant seize ans dans l'église Notre-Dame. La statue remplace une ancienne située au même endroit depuis 1883 mais détruite ainsi qu'un fort par les allemands durant l'occupation.

 notre dame de kerdro locmariaquer bretagnesite

    La statue évoque la légende de Notre-Dame de Kerdo "bon retour" en breton. La vierge serait apparue à cette endroit à un bateau de pêche franchissant l'embouchure du golfe, lui faisant signe de faire demi-tour. Rentré au port, l'équipage aurait ainsi échappé à une forte tempête qui aurait coulé d'autres navires.

     Depuis 1988, une statue de saint Anne, mère de Marie, est érigée sur la pointe de Bilgroix à Arzon, de l'autre côté de l'entrée du golfe du Morbihan.

 maisons bord du golfe locmariaquer bretagnesite

 

 

Port de Locmariaquer

    Le port de Locmariaquer contient un emplacement plaisancier pouvant contenir 230 places et 455 mouillages (photo à gauche), et une cale (photo à gauche) réservée entre autre aux compagnies maritime du golfe du Morbihan.

 

port locmariaquer bretagnesite    port embarquement locmariaquer bretagnesite

 

Les huîtres

    Les bancs naturels d'huîtres plates étaient nombreux à l'embouchure de la rivière d'Auray mais sépuisèrent petit à petit vers le milieu du XIXè. Sous l'impulsion de Napolèon III, fervent amateur du mollusque, l'étude de la culture de l'huître était lancée. Quelques années plus tard vers 1880 les premières concessions, en rivière d'Auray furent délivrées. Après 1927, Locmariacqer se spécialise surtout dans la reproduction et le demi-élevage. Marennes à côté d'Oléron mais aussi les Pays-bas et la Grande-Bretagne sont clients. L'industrie ostréicole est alors prospère: 350 à 400 personnes travaillent dans les chantiers et parcs. Mais, en 1973-1974, l'huître plate du golfe du Morbihan se trouve décimée, voire anéantie par deux parasites. C'est alors qu'est introduite la culture de l'huître creuse d'origine japonaise "Crassostrea gigas". Celle-ci dans le golfe a su acquérir une saveur spécifique. Aujourd'hui, l'élevage de l'huître plate se fait essentiellement en baie de Quiberon, mais elle revient progressivement localement aprés des années noires. Locmariaquer comporte actuellement 21 entreprises ostréicoles produisant chaque année environ 3000 tonnes d'huîtres. vous pouvez les déguster en direct parmi les nombreuses cabanes à huîtres comme celle sur la photo de droite.

 

parc huitre locmariaquer bretagnesite          cabane huitre locmariquer bretagnesite

 

La fête de l'huître de Locmariaquer se déroule traditionnellement l'avant dermier dimanche d'aoüt.

 

Moulin de Coët Corzo

 

moulin de couete courzo locmariaquer bretagnesite

 

 

 

    L'édifice se situe au nord est de la commune, à l'entrée de l'étang de Coet Corzo et date du XVIè, il a changé plusieurs fois de propriétaire. Le moulin a été exploité jusque dans les années soixante.

 

 

 

 

 

 

Anse du Toul Keun et digue de Breneguy

 

    L'anse se trouve dans le sud de la commune. C'est un abris naturel pour certains bateaux. A côté vous trouverez la digue de Breneguy qui permet le maintien du marais du même nom. Cette jolie digue vous permettra de rejoindre à pied la pointe er hourel pour une agréable balade sur la côte de Locmariaquer. La digue date du XIXè et est reconstruite au XXè.

 

      pont digue de brennegui bretagnesite     anse de toul keun

 

 

Locmariaquer dispose de très belles plages.

 A l'est la plage de valy                                                                     La grande plage au sud

 plage valy locmariaquer bretagnesite        grande plage locmariaquer bretagnesite

 

 La plage saint Pierre à l'est                                                           Blockaus joliment décoré sur la plage saint Pierre

 plage saint pierre locmariaquer bretagnesite        blockhaus locmariaquer bretagnesite

 

 Voir Sources